Graphisme et jeux de société : découvertes de Cannes

Du 17 au 20 février 2012 avait lieu le Festival international des jeux de Cannes. Emmanuelle et moi y étions pour présenter Et Toque ! En me baladant sur le salon, je guettais de l’œil le graphisme des boites ou des éléments de jeu… Voici quelques découvertes sur ce thème.

pix

Pix, de David Franck et Laurent Escoffier, est un Pictionnary revisité par l’esthétique low-tech de l’informatique des premiers temps. Il s’agit de faire deviner des mots en composant des images (ou plutôt des agencements sommaires, vaguement iconiques), à l’aide de petits carrés noirs, et d’un carré et d’une flèche rouges. La tablette est un ordinateur, les carrés des pixels. Le dispositif est minimal, soigné et diablement efficace.

pix

pix

pix rules

La règle du jeu prend la forme d’une bande-dessinée, apparemment un procédé en vogue : c’est également le cas des règles de Takenoko, d’Antoine Bauza (Matagot), qui a reçu l’As d’Or 2012.

The Island de Julian Courtland-Smith est l’édition française d’un jeu américain paru pour la première fois en 1982, récemment édité chez Asmodée. L’illustration et la typographie parodient l’esthétique d’une affiche de cinéma ou d’une couverture de polar des années 1950.

the island boardgame

Encore chez Amsodée, on prépare la version française du jeu japonais, connu sous le titre de String Railway, de Hisashi Hayashi. Ce jeu de connexion utilise des ficelles de couleur pour figurer des éléments du paysage et des lignes de métro à Tokyo.

string railway

string railway

À suivre dans ces pages, un entretien avec Philippe des Pallières, qui évoquera l’année de Skull & Roses, l’art et les jeux… On parlera aussi plus en détail de Dixit Djinx (Libellud) et de nombreuses autres choses avec l’auteur et artiste Dominique Ehrhard.

Tags: ,

2 réflexions au sujet de « Graphisme et jeux de société : découvertes de Cannes »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *