De retour du festival des jeux de Cannes

sky tango filosofiaIl y a deux semaines se tenait le festival international des jeux de Cannes, dont on avait déjà parlé dans ces pages. Le long des kilomètres de moquette bleue, s’égrainent comme chaque année les stands d’éditeurs, au milieu d’une faune de joueurs, d’enfants, de rôlistes en costumes et d’auteurs en quête d’éditeurs. Voici quelques surprises graphiques, aperçus au détour des allées.

sky tango filosofiaChez les canadiens de Filosofia, Sky Tango propose de composer des suites solaires ou lunaires – en courant néanmoins le risque de se voir masquer ses cartes par des éclipses.

arboretum filosofiaChez le même éditeur, avec Arboretum, les joueurs construisent des chemins forestiers formés d’essences différentes ou semblables, toujours sur un principe de suites croissantes.arboretum filosofiaDans la catégorie des jeux traditionnels revisités par des graphistes qui sont du plus bel effet sur une table basse, citons les jeux au format de boîte d’allumette, de la maison suisse Helvetiq. Les éditeurs partent d’un modèle unique de boîte et proposent de petits jeux de cartes, de construction ou de mises, tels que Matchmaster, une variante du whist.

helvetiqle-droit-de-perdreDerrière ce titre énigmatique se cache une fabrique à histoires, à partir de thèmes imposés et de dés proposant des phrases. C’est paru chez Le droit de perdre.

Nowhere to go de Hank Atkins est un jeu de déplacement où chaque adversaire tente de bloquer l’autre, placé dans une élégante boîte hexagonale, au look cartoonesque très fifties. Une sorte de Qoridor revisité par l’esthétique de Spy vs Spy.nowhere-to-goUn nouveau Skull & Roses (de Hervé Marly chez Lui-même) était paru en 2013 mais il m’avait échappé. Il permet à ceux qui se seraient lassés du noir ou du rouge de compléter leur collection du fameux jeu de bluff couronné de l’As d’or en 2011.skull mexicain lui-mêmeUn mot de l’As d’or jeu de cette année, décerné à Colt Express de Christophe Raimbault, édité par les Ludonautes. C’est un jeu dont le plateau à double niveaux, associé à un mécanisme de jeu ingénieux sur fond d’attaque du train postal, fait toute l’originalité.Colt-express as orLe stand de Libellud proposait quand à lui en avant-première Mysterium, un jeu qui propose une sorte de voie médiane entre le Cluedo et Dixit. S’il s’agit classiquement de trouver le meurtrier, l’arme et le lieu du crime (pour le côté Cluedo), on atteint cet objectif en visitant ses rêves à l’aide de cartes qui vous seront suggérées par un maitre de jeu (pour le côté Dixit). Cette adaptation française d’un jeu polonais est sûre de faire des adeptes.mysterium libellud

Tags: , , , , , ,

Une réflexion au sujet de « De retour du festival des jeux de Cannes »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *