| Page 2 Barbara | Toys don't cry - Part 2

Jouer avec les films de Norman McLaren

Portrait Norman McLaren

Une merveilleuse application pour iPad rend hommage à l’animateur de génie Norman McLaren (1914-1987). Elle permet de découvrir l’ensemble de ses films et quelques documentaires (62 films en accès libre), mais aussi d’en savoir plus sur certaines des techniques d’animation qu’il employait et de les tester – dans une version rémédiée pour l’iPad. Vous pourrez ainsi réaliser vos propres court-métrages d’animation en explorant trois techniques : papier découpé, gravure sur pellicule et son synthétique.

Lire la suite…

Jeu / vidéo : Douche Bag City

Douche Bag City Federico Solmi

Je m’intéresse en ce moment aux interactions entre le jeu vidéo et les différentes formes de l’image animée dans des médias plus anciens, comme le cinéma, la vidéo ou l’animation. Dans une série d’articles, je vous fais part de quelques découvertes sur ce thème.

Satire d’une économie en crise, Douche Bag City de l’artiste Federico Solmi met en scène le personnage de Dick Richman, financier banni de la ville, qui se retrouve prisonnier d’un univers où il devra « expier ses crimes » – dans la bien nommée « ville des raclures » (pour ne pas dire pire).

En collaboration avec l’animateur 3D Russell Lowe et la compositrice Jennifer Solmi, Solmi effectue un travail d’animation graphique en détournant les outils du jeu de tir en point de vue subjectif. Lors de sa première présentation en 2010, Douche Bag City prenait la forme d’une installation de 12 écrans de petite taille accrochés au mur. Chaque écran diffusait un épisode du séjour de Dick Richman à Douche Bag City.

Il est donc impossible de « jouer » à Douche Bag City, et c’est peut-être la limite de l’exercice. On garde ici du jeu vidéo ses caractéristiques visuelles pour détourner sa violence à ses fins ironiques et critiques.

Douche Bag City Federico SolmiJe vous invite à découvrir la « bande-annonce » de la vidéo :

Déguisements Hopi

Sophie-Taeuber-Arp-and-Erika-TaeuberErika Schlegel et Sophie Taeuber-Arp revêtues de costumes d’inspiration Hopi de Sophie Taeuber-Arp, Zürich (1921-1922).

Certains des tissages et sculptures de Sophie Taeuber-Arp sont visibles ici. On avait aussi parlé de jouets Dada .

Je n’y suis jamais allée, mais il est possible de visiter l’atelier de Jean Arp et Sophie Taueber-Arp à Clamart…

Au passage, une photo d’Albert Einstein en Indien, visitant un village Hopi dans les années 1930.

Lire la suite…

Anagrammes du métro

jeu de mots metro anagrammeCette carte alternative du métro parisien est l’œuvre de Gilles Esposito-Farèse, qui en raconte la genèse ici. Si vous habitez Paris ou sa banlieue, peut-être vivez-vous donc sans le savoir au métro « snob sera très insatisfaisant », « plan d’égout incorrect », « panel indigeste » ou « idole sympa ».

Lire la suite…

Paris est ludique 2013

Paris est ludique 2013

Le festival Paris est ludique, de plus en plus incontournable dans le monde du jeu de société, a lieu ce week-end ! Rendez-vous avec des dizaines d’auteurs, d’éditeurs et d’illustrateurs pour essayer de nombreuses nouveautés et… défier un début d’été un peu maussade.
Cela se passe donc samedi 22 et dimanche 23 juin, de 10h à 23h samedi, et de 10h à 18h dimanche, au Boulodrome Léo Lagrange, route des fortifications, près du Bois de Vincennes.
L’affiche est signée Martin Vidberg. Toutes les informations sont ici.

Illustrer le jeu : rencontre avec Maëva Da Silva et Christine Deschamps

TweeglesSi vous avez joué à la dernière version des Loups-garous de Thiercelieux, vous connaissez le travail de Maëva Da Silva (alias Misda) et Christine Deschamps. Rencontrées lors du dernier Festival international des jeux de Cannes, ces deux illustratrices, qui travaillent à quatre mains, nous ont parlé de leur métier si particulier. Je m’étais toujours demandé comment on abordait le travail graphique sur un jeu de société, comment se passait la collaboration avec l’éditeur ou l’auteur, si c’était différent d’autres domaines comme l’édition de livres… Pour y répondre, nous avons évoqué la genèse de deux de leurs créations : Tweegles et les Loups-garous.

Lire la suite…

Réédition des cartes de Paul Nougé

Paul Nouge jeu poeme

« Un tas de cartes comportant des phrases. Il y a aussi des cartes blanches.

Chacun tire une carte dans le tas puis écrit un texte court commençant par la phrase inscrite sur la carte.

S’il a carte blanche, il commence comme il veut.

À VOUS, ON VOUS REGARDE. »

Telles sont les instructions du jeu de cartes et d’imagination du poète surréaliste belge Paul Nougé. Il est ici édité avec une jolie typographie Art déco par les éditions de la salle de bain.

Lire la suite…

Poupées russes – Davor Gromilović

babaroga gromilovic

L’artiste Davor Gromilović a réalisé ces séries de poupées russes revisitant des motifs folkloriques ou ésotériques. Babaroga (ci-dessus et dessous) illustre les différents âges de la sorcière Baba Yaga, de l’état de petite fille à celui de vieille hippie démoniaque… Une armée de singes, une famille de paysans et quelques « fées des rêves » complètent l’ensemble.

Lire la suite…

Stéphane Blanquet – Les rêves engloutis

stéphane blanquetAprès une première intervention l’année dernière qui revisitait l’art des ombres chinoises, Stéphane Blanquet investit à nouveau le Singapore Art Museum avec un environnement intégral, qui offre une réinterprétation de nombreux jeux : chevaux à bascule échevelés, poupées en papier mâché, peluches Disney-gore…

Lire la suite…

Wagon-jeux à Marseille

wagon jeu encore heureux

Du 17 au 19 mai a lieu le festival « 48h chrono » à la Friche de la Belle de mai à Marseille. Parmi un riche programme d’expositions, de films, de rencontres et de concerts, deux installations sont dédiées au jeu : une playground dessinée par les architectes Encore heureux, habitués des installations ludiques dans l’espace urbain, et un atelier de construction éphémère à base de planchettes Kapla.

Kapla friche de la belle de mai

Plus d’informations ici.

One Life Remains

And the Rhino Says One life remainsOne Life Remains est un collectif de cinq artistes travaillant dans les marges expérimentales – et très productives – du jeu vidéo. Après une résidence au Théâtre de l’Agora à Evry, ils ont multiplié les interventions : cette semaine, ils sont au festival A MAZE Indie Connect à Berlin, tandis qu’ils participaient en février dernier au grand jeu participatif City Game, organisé à Nantes par Stereolux. Leurs réalisations détournent les codes et les attentes qui caractérisent ordinairement le jeu vidéo, dans des interfaces d’une grande beauté plastique.

Lire la suite…

Play Street

Play-Street

Play Street, New York City, c. 1916-1920

Source : Retronaut